MON COMPTE

Comment ouvrir sa société ?

Mon Event Privé / Vie d'entrepreneur  / Comment ouvrir sa société ?
ordi femme

Comment ouvrir sa société ?

PREMIÈRE PARTIE : Comment passer de l’idée à la création de société ?

Bonjour les filles, on espère que vous allez bien? Après notre live Instagram sur le thème “Comment ouvrir sa société”, on s’est rendues compte que nous sommes nombreux à vouloir entreprendre. Mais franchir le pas et dépasser l’idée reste difficile. Et nous l’avons vécu. 

Durant un an, nous nous sommes préparées pour ouvrir Mon Event Privé. Comme vous, nous nous sommes posées les questions : 

  1. Par où commencer ? 
  2. Comment trouver de l’argent ? 
  3. Est-ce que mon idée est viable? 
  4. Est-ce qu’elle sera rentable? 
  5. Comment travailler sur mon futur business avec les enfants, le travail, le chéri et la maison à s’occuper? 
  6. Ai-je les qualités pour être chef-fe d’entreprise? 

La liste de questions est trop longue pour toutes les poser ici. Et surtout, se poser autant de questions est inutile, car elles ne feront que vous positionnez dans un état de doute, aucune énergie positive peut en ressortir de là.

En revanche, si vous posez à plat, sur word ou papier votre idée, vous comprendrez tout de suite qu’il faut aller chercher l’information pour poursuivre son papier. Là, vous commencez à travailler. Ce papier finira par se remplir, vous arriverez à la deuxième page. Et voilà, vous avez enfin débuté le travail. Bravo ! Car commencer c’est avancer.

Maintenant, pour vous aider à évoluer plus rapidement, on va vous partager notre travail qui a abouti à l’ouverture de notre première société. 

Ce thème se fera en 2 phases: 

  1. 1er article: Comment passer de l’idée à la création de société?
  2. 2ème article: Les erreurs à ne pas commettre lorsqu’on débute entrepreneuriat

ATTENTION: ce n’est que notre expérience dans la création de notre société. Il y a 1001 façons de procéder jusqu’à la création.

On espère juste que ces articles vous permettront de prendre confiance en vous, en votre projet et à le démarrer de la manière la plus efficace possible 🙂

1ère étape : Connaître son marché et son client comme sa poche

Avant de se poser toutes questions relatives à l’argent ou la concrétisation de l’idée, la première des choses à fixer c’est : est-ce que mon idée je la garde telle qu’elle? Car vous verrez, mieux que vous connaîtrez votre marché et votre cible et plus votre idée initiale va s’améliorer. Nous avions durant nos recherches fait ce travail mais pas aussi pousser comme on aurait dû.

Alors conseil n° 1 : Prenez le temps d’apprendre à connaître votre marché et votre cible.

Quelques outils pour vous aider à faire ce travail :

Du côté du marché

  1. Le SWOT : L’outil permettant d’identifier les forces et faiblesses de son projet et les opportunités et menaces de son marché
    1. 10 conseils pour réussir l’analyse SWOT 
    2. Appliquer la matrice swot à son entreprise ou idée 
  2. Le PESTEL : L’outil permettant de surveiller les risques et les opportunités selon 6 critères (politiques, économiques, sociaux, technologiques, écologiques, légaux)
    1. Comment faire un PESTEL et tableau modèle 

Du côté des clients 

Ces outils vous permettront d’identifier quelle est la cible pour qui vous répondez exactement à leurs besoins.

  1. Réalisez des interviews pour connaître profondément votre cible : Il faut en faire un MAXIMUM ! Car il est inenvisageable de vendre un produit sans avoir pris le temps de considérer les clients. L’objectif pour Mon Event Privé : faire 100 interviews. Posez-leur un maximum de questions. Plus vous discuterez avec vos potentiels clients, plus vous comprendrez mieux leurs besoins, leurs réticences, leurs problèmes et leurs freins. N’hésitez surtout pas à les voir, les rencontrer en prenant un café… Il faut être proche de sa cible. Certes c’est du temps, beaucoup de temps que vous consacrerez à cet exercice mais en plus de les connaître, ils sentiront à quel point vous vous t’intéressez vraiment à eux. Un super bon point pour faire aimer votre marque.
  2. Le persona : Il s’agit de la fiche présentation de votre cible
    1. Qu’est ce qu’un persona?  
    2. Exemples et modèles de persona 

2ème étape: Créer son business plan

Beaucoup vous conseilleront de ne pas le faire dans l’immédiat. De ne pas perdre énormément de temps là-dessus car on ne peut anticiper et projeter à coup sûr toute la vie et les résultats de son entreprise. Mais force est de constater que débuter l’activité avec un business plan entre les mains nous a été utile:

  1. Il nous a aidé à structurer nos idées
  2. D’avoir une trace écrite sur nos projections pour 2 ans minimum
  3. De bien nous répartir les rôles, les missions 
  4. De prioriser les actions à mener
  5. D’avoir une vue d’ensemble financière: combien doit-on gagner par mois? A quel moment peut-on se verser un salaire? A quel moment cela devient compliqué si nous faisons pas les chiffres? Quel est notre besoin financier mensuel? 
  6. A évaluer notre secteur d’activité 
  7. A bien débuter notre veille informationnelle et concurrentielle 
  8. A référencer les acteurs principaux dans notre activité

On n’aurait pas pu se lancer sans notre business plan. On s’est senties davantage en sécurité, légitimes à aller vers des organismes pour chercher du financement ou des accompagnements. Nous avons été aidé par la Chambres des Commerces de Cergy pour effectuer le nôtre. 

Alors conseil n°2 : Dirigez vous vers leur accompagnement « Entrepreneur Leader » qui aide à bien concevoir son business plan et plan financier. Cet accompagnement est gratuit si vous êtes chômeur-se. 

3ème étape: Se prévoir une trésorerie

Vous aurez de nombreux frais en débutant votre activité. Ne serait-ce pour acheter du matériel, des matières premières, créer un site interne etc… En plus de cela, mensuellement, vous aurez des frais : des frais bancaires, des abonnements à des applications pour aider dans la communication, des locations, des prêts bancaires, des frais de comptabilité etc… 

Le business plan vous aidera à anticiper ces frais, les calculer et comprendre combien de ventes minimum vous devez réaliser pour assurer ces dépenses. En début d’activité, vous ne faites pas forcément de ventes. Là encore, votre business plan vous aidera à comprendre à partir de quel moment vous n’aurez plus d’argent si vous ne réalisez pas de ventes. Nous vous conseillons d’épargner dès à présent si vous pensez bientôt ouvrir votre société. 

Vous pouvez également demander un prêt pour l’achat de matériel par exemple. Dans notre cas, nous avons plébiscité l’Adie, association qui finance tout type d’activité professionnelle jusqu’à 10 000€. Mais il existe plein d’autres organisations d’aide au financement!
Vous vous posez sûrement cette question : Peut-on débuter son activité sans argent? 

C’est possible mais il faut être très malin. A ce propos, nous avons participé à une excellente formation gratuite dispensée par la prestigieuse école HEC (oui on vous partage de supers bons plans 😉 ). Grâce à cette formation, à coup sûr vous débuterez votre projet entrepreneurial en toute sérénité.

Conseil n°4 : Inscrivez-vous à la formation HEC Stand up . L’admission est sous sélection. Vous hésitez? Ne le faites pas ! Osez envoyer votre inscription, ça ne coûtera rien :-). 

4ème étape: Créer l’identité de sa marque

Forcément, quand vous allez débuter la promotion de votre activité, il vous faudra le nom de la société, le logo, ouvrir des pages de réseaux sociaux au nom de la marque. Le principal est d’être reconnaissable. C’est-à-dire : lorsqu’on voit une publication de votre part, on doit reconnaître, sans lire le nom, que cela vient de votre marque.

Lors de notre choix de nom de marque, nous avons failli avoir de gros problèmes ! Lorsque vous choisirez le nom de votre société, évitez un nom trop générique, c’est-à-dire utiliser un terme commun en tant que nom de société. Dans ce cas, tout le monde, consommateurs comme concurrents utiliseront le nom de votre marque pour faire référence au produit ou au service fourni. Vous vous direz sûrement “c’est génial, à chaque recherche ma société apparaîtra!”. Et bien oui et non! Votre marque sera diluée dans un nombre incalculable de liens sur le net dont les premiers seront les grandes entreprises et ceux qui dépensent un grand budget en référencement internet. Autre point : vos concurrents pourront vous poursuivre pour vous être approprié un nom commun qui appartient à tous. Exemple: Vente Privée, qui est devenue Veepee car vente privée a été considéré comme un nom commun.

C’est un travail de longue haleine mais ce n’est qu’une question d’harmonie. Tous les éléments de votre identité doivent aller ensemble. Vous pouvez vous faire aider par des professionnels du métier. Il existe plein de jeunes free-lances pas très chers qui peuvent vous aider dans cette étape. 

De part mon métier initial qui est consultante en communication, nous aidons les professionnels du mariage qui travaillent avec nous à performer leur outil de communication. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à nous envoyer un message!

Moodboard de la création d’identité de marque d’une société

5ème étape: Déposer sa marque et ouvrir sa société

Pour protéger votre marque, il vous faudra la déposer à l’INPI. Cela coûte moins de 250 euros et vous devrez la déposer dans un ensemble de familles (domaines). Ainsi, personne ne pourra utiliser le nom de votre marque dans ces catégories. Si vous pensez avoir un jour un site, il faudra également enregistrer votre nom de domaine (nomdelamarque.com/fr/…) . 

Parfois, vous pouvez vous retrouver avec une autre marque ayant déposer le même nom que le votre. Exemple: Mont blanc les desserts, et Mont Blanc les stylos. 

Conseil n°5 : Si vous souhaitez avoir le monopole du nom de votre marque, enregistrez votre nom de domaine sur toutes les extensions internet (.com, .net, .fr….). Cela est complètement légal. De rien 🙂 ! 

La dernière étape sera d’ouvrir officiellement votre société en créant votre dossier juridique. Tout ce procédé peut être fait soi-même ou via l’aide d’une société. Nous sommes passées par Agence juridique mais il existe plein d’autres sociétés juridiques! 


Voici la fin du premier volet comment ouvrir sa société selon notre expérience. Partagez avec nous votre propre expérience, comment avez-vous procédé ? Quelles ont été vos difficultés… Et n’hésitez pas à nous poser des questions ! 
Inscrivez-vous également à notre newsletter pour ne pas manquer les prochains billets !

Force à vous pour cette nouvelle et belle aventure.

Christelle, co-fondatrice Mon Event Privé

Pas de commentaire
Commenter